• TOUTANKAMON

     

     

     




    Image Hosted by ImageShack.us

    Il est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire). Il est peut-être le fils d'Akhénaton et de son épouse, Nefertiti. Manéthon l’appelle Toutânkhamon (Chebres). Sa date de début de règne est l'objet de controverses parmi les égyptologues.
    Lorsque, le 4 novembre 1922, l'archéologue britannique Howard Carter découvre la sépulture de Toutânkhamon et ses incroyables richesses, il offre à un jeune souverain, au règne bien effacé, l'occasion unique d'entrer dans l'histoire.


    Image Hosted by ImageShack.us

    Toutânkhaton de son nom de naissance, serait né à Thèbes ou à Amarn où il grandit dans le cercle de la famille royale. Son nom signifie « L'image vivante du dieu Aton », c'est-à-dire une réinc

    En l'an -1338, Akhénaton meurt d'une éprouvante maladie  ; lui succède une reine du nom de Ânkh-Khéperourê, reconnue aujourd'hui comme la sœur ainée de Toutânkhaton, Mérytaton. Elle disparaît rapidement (pour des raisons inconnues) et Toutânkhaton monte sur le trône de la Haute et Basse-Égypte, bien qu'il ne soit encore qu'un enfant de neuf ans. Il est légitimé en épousant Ânkhésenpaaton, née à la fin de l’an VII d'Akhénaton, la troisième fille de Néfertitiet d'Amenhotep IV, qui sera son épouse royale sous le nom de Ânkhésenpaamon.

    Image Hosted by ImageShack.us



    Trop jeune pour régner, c'est le divin père Aÿ et le général Horemheb qui détiennent le véritable pouvoir administratif et militaire. La contre-réforme est puissamment amorcée. Sous l'influence des prêtres et thuriféraires de l'ancienne religion, qui le manipulent, l'enfant-pharaon renoue avec les traditions et prend le nom de Toutânkhamon, signe d'Amon, le dieu excommunié rétabli, tandis que son épouse devient Ânkhésenpaamon. Conversion strictement politique ? Ils lui font restaurer le culte Amonien et quitter Akhetaton pour retourner à Thèbes puis à Memphis, qui redevient la capitale de l'empire. Cependant, il ne semble pas que le couple royal ait abandonné totalement la religion atonienne comme en témoigne le trône où l'on peut apercevoir le disque solaire Aton tendre la croix de vie au pharaon et à sa femme.

    Toutânkhamon établit la restauration des temples endommagés sous l'épisode amarnien et se fait ériger à l'ouest de Thèbes un nouveau temple. Il n'a pas le temps de se faire construire sa demeure d'éternité, disparaissant brusquement en -1327, à dix-huit ans, par maladie, accident ou sous les coups d'un assassin, sans avoir pu affermir son pouvoir. Sans héritier, avec lui disparait la lignée Ahmosis. Il est enseveli à la hâte dans une petite tombe qui n'avait pas été construite pour lui. La tombe initialement prévue pour lui allait devenir celle de son successeur Aÿ.

    Image Hosted by ImageShack.us

    Une « légende », aussi attribuée à Mérytaton (et avec plus de certitude), fait que sa veuve, Ânkhésenpaamon, supplia le roi hittite Suppiluliuma de lui envoyer un fils, pour monter sur le trône, ce qu'il accepta en faisant partir le prince Zannanzach  qui n'arriva jamais. On ne sait pas ce que devient la veuve, certains avancent un mariage avec son successeur Aÿ qui succéda au jeune pharaon.

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :