•  

     


    On connait le tigre blanc, mais moins le tigre doré. Il est pourtant tout aussi beau et  pas tellement plus rare. Le tigre doré peut être un tigre du Sibérie, un tigre du Bengal ou encore un croisé. Il est issu d'une mutation appelée rufisme. Son pelage, à mi-chemin entre celui d'un tigre roux et celui d'un tigre blanc, est plutôt clair, blanc sur le ventre et souvent les pattes, et roux clair sur le dos, la tête et la queue, avec des rayure d'un roux plus foncé au brun, parfois teintées de noir, surtout sur la queue. Il est moins répandu toutefois que le tigre blanc et beaucoup moins connu.

     

    A noter que la mutation à l'origine des tigres dorés, le rufisme, est souvent favorisée lorsque l'un des parents est blanc. D'où le fait que des tigreaux dorés naissent souvent dans les mêmes portées que des tigreaux blancs.

    Le tigre doré est une coloration atypique de la robe d'un tigre : les rayures sont de couleurs rousses sur un fond crème et paraissent diluées. Très rare, cette coloration est due à un géne récessif. Tous les tigres dorés ont un ascendant tigre du Bengale (Panthera tigris tigris), mais ont été généralement croisés avec d'autres sous-espèces, notamment le tigre de Sibérie.

    Une légende urbaine consiste d'ailleurs à présenter le tigre doré comme le croisement naturel entre un tigre de Sibérie et un tigre du Bengale, la robe du tigre doré est un désavantage car elle ne lui permet pas de se cacher efficacement. On en dénombre pas plus d'une trentaine en captivité, la première naissance eut lieu en 1983 de parents à la robe classique. Au même titre que le tigre blanc, les tigres dorés sont très populaires dans les zoos et cirques et sont parfois sujets à un important programme d'élevage.

    Image










    votre commentaire









  • Le tigre blanc n'est pas une espèce à part entière. En faite il fait partie de la famille  des tigres du Bengale.

    Ce tigre possède une anomalie génétique appelée le leucitisme qui lui donne sa couleur blanche.


    ATTENTION !!!

    Il ne faut pas le confondre avec le tigre albinos qui lui n'a aucune rayures sur le corps et a les yeux roses.



    Les tigres blancs commencent à faire parler d'eux vers la fin du xix siècle.





    L'ancêtre de tous les tigres blancs est sans aucun doute MOHAN, un jeune tigre du Bengale. Voici son histoire :



    Mohan vit dans la forêt de Bandhavgarh avec ses deux frères et soeurs. Le 25 mai 1951 il est aperçut par un bucheron. Le lendemain une expédition part à sa recherche. La mère et ses petits furent tués par les chasseurs et le jeune tigre fut emmené vivant auprès du maharajad de Rawa qui le nomma Mohan.


    Lorsqu'il fut en âge de procréer, on lui présenta une femelle nommé Begum. Ensemble deux portées mais les petits furent tous de couleur rousse. Le maharajad bien décidé a avoir des tigres de couleur blanc redonna à Mohan une autre femelle nommée Radha qui n'est autre que la fille de Mohan. Ils eurent une portée de quatre tigreaux qui naquirent tous blancs. Ainsi débuta le mythe du tigre blanc.

    Les quatre petits de Mohan, un mâle et trois femelles furent appelés respectivement Raja, Rani, Sukeshi et Mohini. La portée fut utilisée pour perpétuer la lignée des tigres blancs.

    Mohan est mort le 19 septembre 1969 à l âge de 19 ans et 7 mois. Tous les tigres blancs descendent de cet unique individu. Mohan fut empaillé et exposé au musée du Maharajad de Rawa.




    Il faut noter que certains tigres blancs sont atteint mentalement du faite de se croissement entre frère et soeur. Malgrès leurs beautés, je trouve que cela n aurait jamais  dû etre autoriser !!!
    geraldine














    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    4 commentaires















  • ATTENTION !!!        Il ne faut pas confondre le Tigre de Sibérie avec le Tigre Blanc



    Le Tigre de Sibérie - ou Tigre des Neiges - est, de tous les félins, le plus grand, le plus fort, et sans doute le plus beau,   
    Il court très vite. Sa peau ne change jamais de couleur.

    C'est le plus grand des tigres. Sa robe est pâle avec des rayures plus brunes que noires. Les mâles ont souvent un épais collier de poils blancs autour du coup. Ses populations s'étendent sur le Nord-Est de la Chine , la Russie et peut-être la Corée du nord. 




     

     


    votre commentaire





  •  

    Leur corps ne produit pas de mélanine ou celle-ci est mal synthétisée. Du coup, ils sont totalement blancs, sans aucune rayure. Leurs yeux sont rouges ou roses.

    Leur anomalie s'appelle l'albinisme.

    Les albinos ont les yeux tellement sensibles qu’il leur est impossible de supporter la lumière du jour. Ils sont tres sensibles au soleil et on un organisme tres sensible.




     ATTENTION !!! Ne pas confondre tigre blanc et tigre albinos


     





    ALBINOS






















    1 commentaire








  • Le  tigre (Panthera tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés du genre Panthera. Natif de l'Asie, c'est  le plus grand des félins à l'état sauvage et un superprédateur. Le tigre est une espèce menacée, la majorité des tigres vivent maintenant en captivité.


    La femelle du tigre est la tigresse. Le terme tigreau est proposé pour désigner le petit du tigre.

     

     

    Le sens du mot tigre reste empreint d' agressivité d'un homme ou d'une femme féroce et impitoyable qu'il est un tigre ou une tigresse, et on peut être « jaloux comme un tigre ».


     

     Le Corps

    Le tigre est le plus grand félin sauvage, c'est également le plus gros prédateur sur la terre ferme derrière l' ours kodiak et l'ours polaire. Les mensurations du tigre varient fortement d'une sous-espèce à l'autre : un tigre de Sumatra mâle ne pèsera pas plus de 140 kg pour 2,3 mètres de longueur totale tandis qu'un tigre de Sibérie peut atteindre les 300 kg pour 3,3 mètres de long. La hauteur au garrot du tigre peut donc varier de 0,85 à un mètre, sa longueur totale avec la queue de deux à 3,7 mètres et son poids de 65 à 300 kg. Le record de poids est détenu par un tigre de Sibérie abattu en 1950 : il pesait 384 kg.

    Les oreilles sont arrondies, leur face externe est noire avec une large tache blanche au milieu.
    Les pupilles sont rondes, l'iris est de couleur dorée à verte, parfois bleue.
    Le nez est rose avec quelquefois des taches noires, les vibrisses sont abondantes sur un museau court.
    Le front est bombé.
    Le cou est recouvert d'une fourrure beaucoup plus dense et épaisse formant une collerette, surtout chez le mâle.





    La Robes

     

    Le tigre a une fourrure de couleur jaune clair à orange foncé rayée de noir. Le pelage est blanc crème sur la face interne des membres, la poitrine, la gorge ainsi que sur les joues, la mâchoire inférieure et le dessus des yeux. Les rayures de couleur noires sont plus ou moins abondantes selon les sous espèces, parfois doubles sur les flancs. Elles sont différentes d'un individu à l'autre et même d'un flanc à l'autre et forment une véritable «carte d'identité» ou «code barre» pour le tigre. Les tigres vivants dans les forêts sont en général plus sombres et ont un nombre de rayures plus important. En hiver, le poil s'éclaircit et devient plus dense, notamment pour le tigre de Sibérie. La queue est d'abord rayée puis devient annelée à son extrémité.

     

    Le tigre blanc, parfois présenté dans les zoos voire les cirques, n'est pas une sous-espèce ni une race géographique du tigre. Quelques spécimens sauvages furent observés en Inde, mais c'est un individu capturé en 1951, Mohan, qui est devenu l'ancêtre de la plupart des tigres blancs captifs. Il s'agit d'une anomalie génétique qui ne correspond pas à l'albnisme mais au leucitisme. Les tigres blancs, dits tigres blancs royaux, ont des rayures noires à brunes sur fond blanc avec des yeux bleus.

    Les tigres albinos existent : leur corps ne produit pas de mélanine ou celle-ci est mal synthétisée. Ils sont totalement blancs, sans aucune rayure. Leurs yeux sont rouges ou roses.

    Le tigre doré  a un pelage blanc avec des restes de roux formant des sortes de rayures. Ses yeux sont bleus.

     

     


    Vocalisation ET Performance Physique



    Le
    tigre a un long répertoire de vocalsations, différentes selon leur utilisation : indication de présence, appel d'une femelle, cri d'attaque.... Les rugissements peuvent s'entendre à trois kilomètres de distance, ils sont généralement utilisés pour signaler leurs présence aux femelles et aux tigres de passage, mais peuvent parfois indiquer que la chasse a été couronnée de succès.

     

    Une des vocalisations du tigre reste encore « inexplicable » : il s'agit d'une sorte de « pook », qui ressemble au cri du sambar.  Sa fonction est encore inconnue.

     

    Le tigre pousse aussi un « ouff » nasal, une sorte de renâclement : ce cri amical porte le nom allemand de PRUSTEN . Les tigres ne ronronnent qu'à l'expiration.



    Un tigre marchant au pas fait des foulées de 55 à 80 cm de long. La trace de patte mesure 10 à 14 cm de large et 16 cm de long. C'est un excellent nageur. Il traverse facilement les cours d'eau larges de 6 à 8 km et le record est détenu par un tigre de sumatra ayant traversé un bras de mer de 29 km de large. Un tigre peut courir jusqu'à 50 km/h mais seulement sur de très courtes distances, de l'ordre de vingt mètres.





     

    Felis   




     Panthera leo - Lion



     Panthera pardus - Panthère ou léopard




     Panthera onca - Jaguar





     Panthera tigris - Tigre



     Uncia uncia - Panthère des neiges ou once









    Le Territoire


    Solitaire, le tigre n'aime pas partager son domaine avec d'autres congénères, notamment les mâles. Le tigre mâle possède un territoire qui englobe deux à trois domaines réservés aux femelles, le record étant de sept femelles sur le territoire d'un mâle. Les mâles parcourent leur territoire régulièrement, ce qui peut prendre plusieurs semaines.

    Tous les tigres, mâles ou femelles, marquent leur territoire avec leur urine ou leurs excréments. Afin d'éviter les intrus, ils peuvent également signaler leur présence en griffant l'écorse des arbres.

    On rapporte quelques exceptions à la solitude des tigres : ce sont souvent des mâles qui restent près des femelles, et qui parfois acceptent de partager une proie. De jeunes tigres issus d'une même fratrie s'allient parfois pour capturer de plus grosses proies. Toutefois, ces comportements ne sont pas fréquents, et les rencontres entre tigres se réduisent souvent à la période de reproduction.




    Methode de Chasse 



    Le tigre est un prédateur crépusculaire : il chasse de préférence au lever et au tomber du jour, mais peut aussi chasser durant la journée. Il chasse à vue et à l'oreille et utilise assez rarement son odorat pour cette activité. Le tigre préfère attaquer des individus jeunes ou âgés, moins résistants.

    Le tigre approche de sa proie à l'affût et l'attaque par le côté ou par l'arrière. Si sa proie est petite, le tigre la tue en lui brisant les vertébres cervicales, si elle est grosse, il préfère la mordre à la gorge et ainsi l' étouffer. La morsure à la gorge permet d'éviter les cornes et les sabots de ces proies et les empêchent de se relever. Le tigre est habitué à tirer la carcasse dans les fourrés pour la dévorer au calme ; il peut aussi la recouvrir de feuilles mortes ou de terre pour la cacher. Il arrive que plusieurs tigres chassent ensembles .




    Alimentations



    Une tigresse du Bengale seule consomme six kilogrammes de viande par jour, ce qui, selon la taille des proies, représente 40 à 70 prises par an. Un tigre a en moyenne besoin de chasser une grosse proie tous les sept à dix jours. Un tigre peut manger de 14 à 40 kg de viande une seule fois, en commençant par l'arrière-train.

    Le tigre se nourrit uniquement de viande, c'est un animal carnivore. Les principales proies du tigre sont de poids moyen (de cinquante à deux cents kilos), il s'attaque principalement aux sangliers et aux cerfs. Le régime alimentaire du tigre varie selon les sous-espèces et selon son habitat ; il inclut le gaur, le sambar, le buffle, etc. Il s'attaque parfois aux épineux, mais aussi à des proies plus grosses comme des ours, des léopards, de petits rhinoceros et des éléphants  . Le tigre aime également le poisson, qu'il pêche dès qu'il le peut.

    Grâce à ses pattes arrière plus longues que celles antérieures, ce dernier possède un don pour le saut. De plus, celui-ci dispose de puissantes épaules musclées. Ce prédateur détient un physique adapté pour de grosses proies, tout comme chez d’autres imposants félins.






    Mangeur d'hommes



    Le tigre est le félin ayant la plus forte réputation de mangeur d'hommes notamment en Inde. Cela ne signifie pas que l'être humain fait partie intégrante de son régime alimentaire, mais il arrive que certains individus s'attaquent à l'homme, surtout en Inde.

    Les principaux accidents mortels se produisent lors d'une mise en contact fortuite entre l'homme et l'animal qui a poussé le tigre surpris à attaquer. Néanmoins, la perte des canines, essentielles lors de la mise à mort, est un facteur déterminant : le tigre, incapable de se nourrir de grosses proies, se rabat sur des proies plus faibles, et notamment l'homme. Ce fait : un tigre blessé à la mâchoire par un coup de crosse revint par la suite se nourrir de chair humaine. Les tigresses peuvent transmettre le goût de la chair humaine à ses petits et perpétuer ainsi une lignée de mangeurs d'homme.



    Reproduction et education




    La période de reproduction peut avoir lieu à n'importe quel moment de l'année, mais il y a un pic qui varie selon la zone géographique. L'oestrus dure plus de neuf jours, et le cycle reprend tous les 15 à 20 jours dans la nature, une quarantaine de jours en captivité. La femelle signale sa présence par des gémissements et des rugissements répétés accompagnés d'un marquage olfactif plus fréquent. En rut, ils s'accouplent plusieurs fois par jour : l'accouplement est bref mais peut se répéter jusqu'à cent fois par jour.

    Après une gestation variant entre 93 et 114 jours, la femelle met au monde un à sept petits (deux à trois en moyenne) dans une tanière. Les jeunes tigres restent aveugles jusqu'à six à quatorze jours ; ils pèsent à la naissance de 750 à 1 600 g et leur pelage est déjà rayé. La femelle n'hésite pas à les déplacer fréquemment pour les protéger d'éventuels prédateurs. Ils commencent à jouer dès un mois ; le sevrage a lieu à deux mois, puis ils restent avec leur mère pour apprendre à chasser jusqu'à l'âge de dix-huit à vingt-huit mois.

    C'est la femelle qui s'occupe de l'éducation des petits ; le tigre mâle ne participe pas à leur éducation. Au bout de six mois, elle peut les laisser seuls pendant plusieurs jours dans la tanière pendant qu'elle chasse. Plus âgés, elle les emmène avec elle. Vers un an, ils sont capables de chasser seuls et à 16 mois, ils peuvent s'attaquer à de grandes proies. Les jeunes tigres sont parfois tués par les autres mâles qui viennent s'emparer du territoire de leur père.


    Dans la nature, les tigres atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de trois ou six ans pour les mâles et aux alentours de trois ans pour la femelle. Le tigre ne peut plus se reproduire à partir de quatorze ans. La durée de vie d'un tigre est estimée à 26 ans en captivité et à 15 ans en liberté.

     






    TIGRE


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique