• Eros

     

     

     

     

     

     

    Éros est le dieu de l’Amour.


    Dans la Théogonie d’Hésiode , Éros constitue, avec Chaos et GaÏa, une des trois divinités primordiales. C'est le seul des trois qui n'engendre pas, mais qui permet à Chaos et Gaïa de le faire. Il est beau, immortel, « dompte l'intelligence et la sagesse ». Éros (Amour) et Himéros  (Désir) accompagnent Aphrodite depuis sa naissance.

     


    Il est honoré en Grèce antique spécialement comme le dieu de la pédérastie. Les Spartiates et les Crétois lui sacrifient avant une bataille, le bataillon sacré de Thébes lui est consacré, et Athènes l'honore comme le dieu libérateur de la cité .

    Son avatar romain , Cupidon  est souvent représenté sous les traits d'un jeune enfant espiègle, joufflu, avec deux petites ailes dans le dos et portant un arc, qui lui sert à décocher des flèches d'amour.

     

     

     

     

    À l'origine, Éros est représenté comme un être androgyne. La figure du jeune homme ailé apparaît à la fin d u VI e siécle avant J-C  sur des vases attiques à figures rouges. Il n'est alors que rarement associé à Aphrodite et apparaît souvent sous de multiples instances ; parfois, l'un des Amours est nommé Himéros ou Pothos (désir).

    Sa représentation devient très populaire à partir de 490 avant J-C ;  On le voit alors sur les vases, la lyre ou avec un lièvre — cadeau pédérastique par excellence — à la main, ou encore poursuivant un garçon. Par la suite, il est plus fréquemment associé avec Aphrodite et le monde des femmes, notamment sur les vases nuptiaux comme les lébétès gamikoi, les loutrophores ou encore les lékanis. Au reste, on recourt au blanc pour le représenter, de même que pour le corps des femmes.

    À partir de la Rennaissance, sa représentation est assimilée à celle des anges pour parvenir au type du putto.

     

     

     

     

     

    MYTHE

     

    Psyché est la fille d'un roi. Elle a deux sœurs aînées. Les trois jeunes femmes sont d'une extrême beauté mais seules les deux sœurs de Psyché trouvent un époux. Les autres prétendants refusent la main de Psyché, croyant que celle-ci est une nouvelle déesse de la beauté et se mettent à l'adorer comme une divinité.Aphrodite, jalouse de la beauté de la jeune fille, ordonne à  Eros de la rendre amoureuse du mortel le plus méprisable qui soit. Cependant, alors que le dieu s'apprête à mener à bien sa mission, il tombe lui-même amoureux de Psyché en se blessant de l'une de ses propres flèches.


    Le père de Psyché, désespéré de voir que sa fille ne trouve pas d'époux, se rend à Delphes pour supplier Apollon de permettre à Psyché de se marier. 


    Psyché doit être abandonnée sur un rocher où l'attend une union extraordinaire. Apeuré mais résigné, le père de Psyché s'éxécute et abandonne Psyché sur un rocher en pleine mer. Là, un doux Zéphyr s'élève et l'emporte au loin, jusque sur la pelouse d'un magnifique palais. Psyché y pénètre et y découvre un magnifique festin qui l'attend. Après ce repas, elle s'endort dans sa chambre.

    Eros la rejoint la nuit, lui demandant de ne jamais chercher à connaitre son identité, cachée par l'obscurité de la chambre. Toutes les nuits, il la visite et la quitte dès l'apparition de l'aurore. Bientôt enceinte, rien ne manque au bonheur de Psyché, sinon de connaître le visage et le nom de son amant nocturne. Ses sœurs, en visite, sont folles de jalousie face à tant de bonheur. Elles la raillent en déclarant que le mystérieux amant n'est rien d'autre qu'un monstre horrible. Piquée par la curiosité et inquiète, elle profite du sommeil de son amant pour allumer une lampe et percer le mystère. Elle découvre alors le plus magnifique des jeunes hommes assoupi. Une goutte d'huile tombe sur l'aile du dieu qui se réveille et, furieux, s'enfuit.

     




    Psyché essaie alors de retrouver son amant et erre de temple en temple. Enfin, elle parvient au palais d'Aphrodite qui l'y retient et la soumet à toutes sortes d'épreuves, comme une esclave :

    • Elle doit trier un énorme tas de grains mélangés en une soirée, mais les fourmis, prises de pitié, l'aident dans sa tâche et le tas est trié à temps.
    • Elle est contrainte de lui apporter de la laine de moutons à la toison d'or, qui paissent dans un pré au-delà d'une dangereuse et profonde rivière. Un roseau, compatissant à l'infortune de la jeune femme, lui indique la marche à suivre.
    • Elle doit chercher de l'eau du Styx, à même la source. Cette dernière se situe au sommet d'une haute montagne gardée par des dragons. Lors de son ascension, c'est l'aigle de Zeus lui-même qui vient à son secours et va pour elle chercher de l'eau du styx qu'il rapporte dans une fiole.
    • Enfin, elle part demander à Persephone une parcelle de sa beauté, à mettre dans une boîte. Épuisée, elle songe à mettre fin à ses jours. Elle est sur le point de se jeter d'une tour lorsque la tour se met à lui parler, la convainc de rester en vie et lui indique même comment réussir à demander une parcelle de beauté à Perséphone. Mais la curiosité la perd à nouveau : elle ouvre la boîte et aussitôt, tombe dans un profond sommeil.

    Ranimée par le baiser d'Éros, toujours épris d'elle, elle triomphe finalement du courroux de la déesse, et épouse le dieu. Ainsi, elle devient elle-même déesse et il lui pousse des ailes de papillon.

    Elle lui donne une fille, Volupté.

     

     

     





  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :